La yoga-apparence : 5 règles d’or pour avoir l’air d’un yogi sans faire d’effort !

Mis à jour : févr. 29

Dans ce blog, j’aborde des sujets de fond sur un ton léger. Aujourd’hui, je parle de l’apparence, et en particulier de la yoga-apparence. Si vous connaissez un peu le monde actuel du yoga, des images vous sautent aux yeux. Il y a par exemple Cynthia, qui a hypothéqué sa maison pour s’équiper en matériel dernier cri de la tête aux pieds, en passant par un réaménagement Feng-Shui de son sous-sol, un alignement complet de ses chakras et une transformation de puissance sur son chiwawa. Il y a Samantha qui donne l’apparence d’être aussi calme qu’un lac du nord québécois, gelée 11 mois par année et le 12e, hystérique comme une truite devant un nuage d’insectes. Et il y a Jean, qui est en amour avec lui-même, et qui ne pratique jamais sans son IPhone, pour s’admirer ou se prendre en photo. Clic !

Jean, qui pratique sa yoga-apparence

C’est pour Cynthia, Samantha et Jean, que j’ai écrit cet article. Si vous voulez savoir comment « être un yogi », allez voir ailleurs car aujourd’hui, on parle de ce qui compte vraiment : l’apparence. Aujourd’hui, vous apprendrez comment « avoir l’air d’un yogi ». Et croyez-moi, c’est bien plus cool et bien moins de troubles d’avoir l’air yogi plutôt que d’être yogi. Être yogi, ça se vit bien plus que ça ne se conte, ce n’est pas vraiment très marrant… Non vraiment, si vous voulez des histoires à raconter : ayez-l’air yogi !


Comment avoir l’air yogi sans faire d’efforts ?

Règle numéro 1 : Toujours ton legging tu porteras

Parce que oui, c’est bien connu, le legging stretché est le must du yogi motivé. Certains le portent mieux que d’autres, j’en conviens, mais comment se passer de cet apparat si précieux ? Hé Hombré! Tou as ouné grosse poche ? Grand bien te fasse. Choisi alors le modèle de taille inférieure pour améliorer la visibilité sur tes précieux atouts. Olá Señorita ! Tou hésites entre le modèle fushia et le rose bonbon délavé ? Choisi la couleur la plus visible et la plus pétante, ça va à coup sûr améliorer tes performances !

Et enfin, pour les irrésistibles qui hésitent encore à faire le saut au legging dites-vous que, une fois, j’ai eu un prof qui enseignait en pantalon chino… L’horreur absolue. Tellement has-been. Évidemment, je ne vous parle pas de la qualité de ses cours. D’ailleurs, comment pouvait-il prétendre donner un bon enseignement habillé si grossièrement ? Évidemment, j’ai demandé un remboursement illico. Non mais, quel sans-gêne !


Règle numéro 2 : Jamais ne rigoler tu devras

Entendons-nous. Le yoga, c’est sérieux ! Ce n’est pas parce que t’as déjà une job de 9 à 5, deux heures de transport par jour, la marmaille à aller chercher à la garderie, les repas à faire, la mémé à sortir pour qu’elle fasse ses besoins ou je ne sais quoi d’autre comme excuse, que tu dois arriver au yoga en dilettante. Le yoga, c’est sérieux ! Alors, avant de rentrer dans le studio, ris un bon coup si tu le dois, pète un coup si tu le peux et prépare ta plus belle « poker face ». Elle sera encore meilleure si tu adoptes une touche hautaine et énigmatique !

Jamais ne rigoler tu devras

Si on t’adresse la parole, tournes-toi lentement vers ton interlocuteur, très lentement…, comme un chat que l’on dérange en plein sommeil. Prends tout ton temps avant de répondre… pour démontrer l’ampleur de ta sagesse. (hint :Si cela t’es trop difficile, compte mentalement jusqu’à 10.) Puis, lorsque vient le temps d’enfin formuler ta réponse, fais-là aussi brève que possible, en étant inspirant et, tu l’auras compris, énigmatique. Du genre : « Oh tu sais moi, la météo, j’accueille la pluie comme le beau temps avec amour et compassion. » Ou : « Être pris dans le trafic ? Aucun souci, j’en profite pour méditer sur l’impermanence de la vie. » L’important, c’est de montrer que tu es au-dessus de tout ça et surtout, bien entendu, au-dessus des autres.


Règle numéro 3 : Plier en deux tu sauras

Attention, cela pourrait porter à confusion car on vient juste de parler de rire. Je ne parle pas d’être plié en deux de rire. Oh non… car le yoga c’est sérieux et on ne rigole pas ! Je te parle de littéralement plier ton corps en deux. Comment ? Tu n’es pas capable ? Ah ben alors le yoga, ce n’est certainement pas pour toi !! Si tu peines à toucher tes orteils, ne franchis même pas le seuil de la porte, tu perds ton temps. Qui a dit que le yoga était une pratique pour tous, faite pour évoluer à ton rythme, dans le respect de ton corps et le non-jugement ??

Plier en deux tu devras

Balivernes !! Soit t’es une machine, soit tu ne l’es pas. Alors, retourne chez ta mère, va t’entraîner et quand tu seras enfin capable d’être un yogi respectable, qui touche ses orteils avec sa langue, là tu pourras entrer dans mon cours ! Bon, j’en entends déjà qui disent « Oui mais toi, t’es même pas capable de faire ça. » Ma réponse est simple : « Moi,  c’est différent, je suis le prof, je fais ce que je veux ! Et puis en plus, je porte des leggings et les leggings c’est la règle numéro 1, qui surpasse la règle numéro 3, alors écrase pis plie ! »


Règle numéro 4 : Te faire tatouer un bouddha sur les seins tu devras

Parce que le yoga est avant tout une secte religieuse, il sera important que tu portes un insigne reconnaissable par tes pairs et par le reste de la populace qui n’a, du reste, rien compris à la vie. Et quoi de mieux qu’un bouddha tatoué sur la poitrine pour illustrer ton appartenance ? Tu rechignes à l’idée de te faire torturer les mamelons ? D’abord, laisse-moi te dire qu’avec cette attitude, jamais tu n’atteindras l’éveil tant attendu. M’enfin, c’est ta vie, pas la mienne.

Mais bon, je suis grand prince et je te propose des solutions alternatives. Certes, cela ne te feras pas progresser aussi vite sur LA VOIE, vraiment pas, mais au moins ça t’aideras un tant soit peu. Donc, au choix tu peux porter un T-shirt ou un bracelet siglé du traditionnel « Om ». T’hésite ? Tu ne sais pas trop ce que cela veut dire ? Tu te dis que peut-être, en sanscrit c’est un mot de la pire insulte? Du genre, que t’utilises quand tu t’adresses au tarla qui s’est garé en double file et qui t’empêche de sortir ta voiture alors que t’as un meeting super important et que tu dois d’abord reconduire les gosses à la garderie qui est à l’autre bout de la ville ? Rassure-toi, il est fort probable que les autres non plus ne savent pas ce que « Om » veut dire, mais ils vont trouver ça cool pareil, ou au pire… énigmatique ! Et ça, c’est bon pour toi, car être énigmatique, c’est la clé de la règle numéro 2 ! Top là !


Règle numéro 5 : Prendre la pose pour Instagram tu devras

Si je n’avais qu’un seul conseil à te donner, ce serait celui-ci. Prends-toi en photo. À toute heure, de chaque jour, de chaque année. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, tu cliques ! N’hésite pas, mets-en ! De devant, de derrière, de profil, de dessous. Clique ! Avec tes chats, avec ta mère, avec tes nains de jardin. Tu cliques ! Sur la plage, en bikini, rouge écrevisse. Clic ! À la gare, l’aéroport, dans le taxi. Tu fais la pose et puis tu cliques !

Vas-y, clique ! Mais clique, te dis-je ! Seulement 10 photos aujourd’hui ? Aïe, tu es encore loin de la gloire ! Il va falloir que tu cliques plus que ça pour atteindre les sommets de la notoriété tant recherchée… Car après tout, à quoi servent tous ces efforts si tu n’en montre pas les résultats ? Si tu as travaillé si fort, j’espère bien que c’est pour te montrer ! Alors, montre et clique ! Et pour augmenter ton rayonnement, utilise des hashtags. Je t’en propose trois, à toi de voir celui qui te convient, et si tu arrives à plugger les trois en même temps, c’est des points bonis : #iamyoga, #proudtobeme, #inlovewithmybody !


L'équilibre sur les mains... ou presque

Qui a dit que le yoga visait l’exploration de soi et l’introspection ? Oh non, je le répète, le yoga, c’est une histoire d’apparence ! Tu hésites ? Tu ne sais pas comment tenir la pose ? Vraiment, qu’est-ce que je ne ferais pas pour toi ? Je te montre deux poses « Instagram » de mon cru : « l’équilibre sur les mains » et « prendre ses jambes à son cou ». Remarque le avant/après ! Ces poses, c’est de l’or en barre ! C’est des likes garantis !! Et voilà, ta vie sera beaucoup plus merveilleuse car tes amis te témoigneront, le plus sincèrement du monde, leur profonde affection pour toi par ce simple petit pouce numérique levé. Elle est pas belle la vie ?


Prendre ses jambes à son cou

Alors, Être yogi ou avoir l’air yogi ?

Bien sûr j’extrapole, mais il y a quand même un petit peu de vrai dans tout ça… Combien de fois ai-je entendu : « Le yoga, ce n’est pas pour moi, je ne suis pas souple. » C’est comme dire : « Les cours de conduite, ce n’est pas pour moi, je ne sais pas conduire! » Comme dirait Cétautomatix : « C’est en forgeant que l’on devient forgeron. » Autrement dit, pas besoin d’être souple pour faire du yoga, c’est en faisant du yoga que l’on devient souple !

En résumé, il n’est pas nécessaire d’être souple, musclé ou zen pour faire du yoga. Il n’est pas nécessaire d’avoir le tapis dernier cri, ni les legging, ni le tatouage, ni l’attitude sombre et mystérieuse. Le yoga est accessible à tous. Il vous prend là où vous êtes et il tente de vous amener un peu plus loin, à force de pratique. Pour certains, ça prendra plus de temps que pour d’autres. So what ? L’important, ce n’est pas la destination, c’est le chemin parcouru. Essayez et vous verrez.

Vous avez aimé cet article ?

Si vous avez aimé cet article, merci de le "liker", de laisser un commentaire ou de le partager sur les réseaux sociaux afin de contribuer au rayonnement de la yoga-apparence ;). Et n'oubliez pas de vous abonner à l'infolettre pour recevoir en primeur les nouvelles et les prochains articles.

56 vues

©2020 par Lemaitre Yoga.